Les deux présidents lors de la signature du traité d'apport de la MECS Eau Vive le jour de l'Assemblée Générale

Le 26 février 2018, l'Association L'Eau Vive et l'Arseaa se rapprochaient en signant un mandat de gestion, qui pour une période temporaire, confiait à l’Arseaa et plus précisément à son Pôle Social, la gestion de la MECS L'Eau Vive.

Dès lors, Hélène MIGNON, alors Présidente de l'Arseaa et Gérard CHAUMERLIAC, Président de L'Eau Vive, entérinaient le principe d’une possible fusion de la MECS au sein de l'Arseaa. En tout cas, la période d’essai était lancée !

Pour autant, les équipes, les histoires, tout ce qui représentait alors de part et d’autre un accompagnement de qualité, devaient encore apprendre à dialoguer pour mieux se connaître. Il fallait ouvrir une page blanche pour écrire un nouveau chapitre, le reflet d'un fait associatif et d'une pratique professionnelle en commun. Ainsi, c'est dans un principe d’écoute et de respect mutuel que cette union s'est mise en place. Dans les faits, il fut convenu que le mandat serait signé pour une période de 18 mois, le temps estimé nécessaire pour que chacun s'acculture à l'autre.

Le 19 juin 2019, lors de l'Assemblée Générale de l’Arseaa, les deux Présidents (Bernard DUPRÉ et Gérard CHAUMERLIAC) apposaient symboliquement leurs signatures sur le traité d'apport qui officialise désormais l'entrée de la MECS L'Eau Vive au sein de l'Arseaa. Ce bout de chemin commun a été couronné de succès et l’association l’Eau Vive a confirmé vouloir confier la gestion pérenne de son établissement à l’Arseaa. Ce moment fort, qui s'est déroulé en présence des adhérents, fut surtout l'occasion de témoignages qui ont permis de revenir sur la construction de ce projet commun. Malgré la complexité de ce type de rapprochement, notamment autour des aspects administratifs et comptables, les valeurs humaines et en premier lieu celles qui régissent pour le bien des enfants accompagnés, ont prévalu tout au long du processus.

L'association L'Eau Vive perdure avec la volonté de poursuivre une nouvelle histoire afin de peser notamment sur les questions de suivi des jeunes majeurs dès lors qu'ils quittent les dispositifs de protection de l'enfance.

L'Arseaa est heureuse de voir s'étoffer son offre, désormais, au travers de 3 MECS implantées sur Toulouse, Miremont et Gaillac. Intégrées au sein du pôle social, elles bénéficieront de savoir-faire partagés pour assurer la qualité de l'accompagnement proposé.