Pôle lotois

Les Sources de Nayrac

Le Pôle Lotois est un pôle territorial.

Il s’articule autour d’un CAMSP, SESSAD, IME, ESAT,  tous les quatre  basés à Figeac, ainsi qu’un service AEMO/AED ayant mission départementale.

Il conjugue deux entrées, une dimension territoriale dans un département vaste et rural à faible densité et une dimension de dispositifs diversifiés de petite taille répondant à des besoins de proximité.

Son implantation géographique, en correspondance avec les bassins de santé, assure une couverture territoriale en lien avec les bassins de population.

Le pôle Lotois est concerné par deux grands secteurs d’activités : le champ médico-social et le champ de la protection de l’enfance.

Par son implantation et sa diversité, il participe à mettre en œuvre une offre de service ajustée proposant des actions qui se conjuguent et se complètent (dépistage, diagnostic, actions préventives spécialisée, accompagnement en milieu ouvert et accompagnement de proximité, accompagnement par le travail …).

Il permet de se positionner à la fois comme pivot de réseaux et carrefour de services diversifiés pour et avec les personnes accompagnées, dans un territoire d’action sociale et médico-sociale définie.

Autrement dit, il s’agit à travers ce processus de décloisonnement, de donner cohérence à l’accompagnement multidimensionnel et transversal proposé par chaque service et établissement qui composent le Pôle.

> Les services administratifs communs

Le rapprochement des établissements Lotois a permis de mutualiser des moyens (direction, secrétariat, comptabilité..) tout en renforçant l’encadrement technique des services.

Cela favorise une organisation interne de mode centralisé caractérisée par une ligne hiérarchique unique, des délégations garanties et contrôlées, un centre de décision et d’animation renforcé.

> Les grands axes du projet de pôle

Par  des actions qui se conjuguent (dépistage, diagnostic, cure ambulatoire, actions préventives spécialisées, accompagnement de proximité…) le pôle Lotois a pour but de renforcer l’inscription des dispositifs dans l’environnement territorial et les réseaux partenariaux locaux, en cohérence avec les schémas d’organisation sociale et medico- sociale.

Il permet de s’inscrire dans une démarche de développement de la qualité étroitement associée à la mise en œuvre du droit des usagers.

Cette cohérence territoriale favorise l’adaptation de nos réponses aux évolutions des besoins des personnes inscrites dans chacun des établissements et services qui composent le pôle.

Ses dispositifs diversifiés sont le garant d’une continuité précieuse dans la chaine dépistage/prévention/soins/accompagnement/inclusion/ et orientation.

De plus, cette diversité de l’offre permet un maillage important avec tous les partenaires.

> Les dispositifs du pôle lotois

Le Centre d’action médico‐sociale précoce (CAMSP)

"Les Sources de Nayrac" a pour vocation essentielle la prise en charge précoce des jeunes enfants (0 à 6 ans) risquant de développer une situation de handicap.

Il a pour objet le dépistage, la cure ambulatoire et la rééducation des enfants du premier et deuxième âge qui présentent des déficits sensoriels, moteurs ou mentaux, en vue d’une adaptation sociale et éducative dans leur milieu naturel et avec la participation de celui‐ci. Il exerce des actions préventives spécialisées.

Le CAMSP exerce aussi, soit au cours des consultations, soit à domicile, une guidance des familles dans les soins et l’éducation spécialisée requis par l’état de l’enfant. (Article 1, annexes 32 bis).

 

Le Service d’Éducation Spéciale et de Soins à Domicile (SESSAD)

Il accompagne ces enfants et adolescents sur décision d’orientation de la MDPH et signent avec la famille un document individuel de prise en charge. Il  se caractérise par une approche globale de la situation de l’enfant / adolescent et définit, à partir de l’évaluation partagée des besoins, un projet individualisé d’accompagnement. Les modalités d’accompagnement sont déclinées dans le projet et mises en œuvre par une équipe pluridisciplinaire intervenant sur les volets éducatif, thérapeutique et pédagogique. Un projet personnalisé de scolarisation est mis en place en partenariat avec l’établissement scolaire de référence. Du fait de leur activité ambulatoire, le SESSAD sont ouverts sur son environnement et engagé dans des partenariats avec les différents acteurs locaux.

Le SESSAD assure la fonction de coordination du projet de l’enfant pour garantir la continuité dans le parcours d’accompagnement de l’enfant / adolescent et sa famille. Il possède une autorisation de 25 places pour des enfants de 6 à 20 ans présentant une déficience intellectuelle et pour des enfants présentant des troubles du caractère et du comportement.

 

L’IME "Les sources de Nayrac"

Il est autorisé pour accueillir 30 enfants et adolescents, des deux sexes, de 8 à 20 ans, présentant une déficience intellectuelle avec ou sans trouble du comportement associé, en internat ou semi- internat.
La localisation de l'IME à Figeac présente plusieurs intérêts. Outre la proximité des transports en commun, l'implantation de l'établissement dans la citée favorise les échanges et permet l'utilisation de services de proximité (magasins, bibliothèques, médiathèque, complexe sportif, tissus associatif,  Centre socio-culturel, entreprises). Cet environnement permet aux jeunes accueillis à l’IME de favoriser les expériences de socialisation, d'autonomie et d’accès au monde de l’entreprise.

Le positionnement de l’équipe pluridisciplinaire est donc soutenu par les principes et actions suivants :

  • prendre en compte la singularité de chacun dans l’accompagnement ;
  • favoriser le bien-être et l’épanouissement des enfants et adolescents ;
  • proposer un accueil de qualité, d’échanges et d’écoute avec prise en compte de la parole de chacun ;
  • développer l’acquisition de compétences et favoriser l’autonomie au quotidien ;
  • accompagner l’enfant et sa famille dans son parcours en lui permettant d’être co-auteur de son accompagnement ;
  • soutenir l’accessibilité aux droits et aux dispositifs de droits communs ;
  • favoriser l’insertion professionnelle et ou en milieu de travail protégé.

 

L’ESAT "les sources de Nayrac"

C'est un établissement médico-social. Il accompagne 26 travailleurs en situation de handicap. Il leur offre des possibilités d’activités diverses à caractère professionnel, un soutien médico-social et éducatif favorisant leur épanouissement personnel et leur intégration sociale. L’ESAT "Les sources de NAYRAC" est un ESAT sans hébergement inscrit sur le bassin de Figeac. Le passage en ESAT a pour objectif de faciliter, à terme, l’intégration en entreprise adaptée et en milieu ordinaire de travail des travailleurs concernés.

L’ESAT offre une prestation de même qualité qu’une entreprise ordinaire. La différence se situe sur le mode de réalisation et non sur le produit fini. C’est un lieu de travail adapté et non un lieu occupationnel. Il est concurrentiel grâce à ses compétences qu’il doit faire connaître au même titre que ses qualifications.

 

Le service AEMO/AED

IL a pour objet de suivre à domicile des mineurs et leur famille, de leur apporter un soutien éducatif et psychologique, afin de surmonter les difficultés matérielles ou morales qu'ils rencontrent, d’accompagner les parents dans le développement de leurs capacités parentales.

L’intervention à domicile s’opère dans deux cadres distincts :

  • le cadre administratif de l’AED comprenant les protocoles et les alternatives au signalement ;
  • le cadre judiciaire de l’AEMO comprenant les mesures conjointes et les alternatives au placement.

Ces mesures prennent en compte la globalité de la situation familiale dans son contexte social et économique.

  • La mesure d’AED :

L’Aide Educative à Domicile est une mesure de prévention qui intervient sur sollicitation des pères et mères d’un ou plusieurs enfants, afin de les soutenir dans leur fonction parentale.

C’est le Conseil Départemental, qui accorde la mise en œuvre d’une telle intervention qui n’exclut pas l’existence d’un danger pour l’enfant, mais mise sur la conscience qu’en ont les parents et leur démarche volontaire pour demander de l’aide et accepter de faire évoluer la situation de l’enfant. Le travailleur social s’attache à respecter le rythme d’évolution de la famille, à soutenir et développer ses capacités de changements.

La mesure peut être renouvelée par décision motivée.

  • La mesure d’AEMO :

Cette mesure de protection du mineur est ordonnée par un Juge des Enfants.

Il s’agit, dans le respect des prérogatives des parents, détenteurs de l’autorité parentale, de veiller à l’évolution d’un enfant pour lequel des éléments de danger (relatifs à sa santé, sa sécurité, ses conditions d’éducation) ont été signalés, et d’en rendre compte.

L’AEMO s’exerce dans le milieu naturel de l’enfant, et vise à la disparition du danger et/ou à une prise de conscience suffisante des parents pour qu’un travail de soutien puisse s’organiser dans le cadre administratif.

Le travailleur social s’appuie sur une équipe pluridisciplinaire pour construire une action adaptée au contexte de chaque famille en proposant des entretiens et un accompagnement en lien éventuellement avec d’autres partenaires.

Dans sa décision, le juge des enfants "fixe la durée de la mesure sans que celle-ci puisse, lorsqu’il s’agit d’une mesure éducative exercée par un service ou une institution, excéder deux ans."

Capacité autorisée : 160 000 journées

Visite virtuelle du pôle

Il n'y a pas encore de diaporama disponible.

Téléchargement(s) complémentaire(s) :

Aucun fichier complémentaire n'est proposé au téléchargement pour cette fiche.